Lutte contre le chômage et règlementation du travail : des objectifs antagonistes?

14 mars 2016 | Catégorie(s) : Argumentaires, Formation, Vie de la section

En plein débat sur le projet de Loi Travail, l’Assemblée Générale de mars accueillera Claude Didry, sociologue spécialiste des questions du travail, et Véronique Descacq, secrétaire générale adjointe de la CFDT, qui – à ce titre – est l’une des actrices de premier plan des discussions avec le gouvernement.

 

Le travail salarié est encore aujourd’hui au centre des protections sociales dont nous bénéficions. L’augmentation du chômage et l’apparition de nouvelles formes de travail indépendant (uberisation de l’économie) viennent remettre en cause les équilibres de notre système social.

Nous devons évidement adapter notre système pour qu’il reste protecteur pour l’ensemble de nos concitoyens tout en préservant notre économie.  En tant que sociaux-démocrates européens, nous sommes particulièrement interpellés puisque nous avons inspirés les modèles de protection sociale mis en place durant le 20e siècle.

Le net recul électoral des différents partis socialistes et sociaux-démocrates européens souvent au profit de mouvements populistes voire extrémistes indique que nous n’avons pas trouvé pour l’instant les moyens de lutter contre « l’insécurité sociale » (pour reprendre les termes de Robert Castel).

Nous devons avoir conscience que le débat actuel sur le droit du travail s’inscrit dans ce contexte et que nous serons jugés sur notre capacité à incarner le progrès social.

 

Retrouvons-nous à l’AGECA, jeudi 17 mars dès 19H30 (début des débats à 20h), pour en débattre.

 

 

Back to Top